L’ascension d’une association Chapitre 1 : Naissance

(avril 2018-Juillet 2018)

On dit souvent que les cicatrices permettent de grandir , permettent soi de se noyer dans le mal, soit de faire de ce contre-coup un puissant rebond pour atteindre les sommets, voici l’histoire de l’ascension de Nouvelle G, une asso’ sorti des profondeur de Gagarine, un groupe de jeunes adultes hargneux et déterminé à inverser la vapeur.

Tout commence en 2012, quand Yassine et Thomas lance un projet de maison de quartier sur Gagarine, ce qu’ils ont fait pour des adolescents de 16 ans est simplement magnifique. Connaissant le contexte du quartier et sachant qu’aucun bureau de la mairie ne leur ouvrira les portes sans un statut spécifique. Pour cela ils créent donc une junior association « JH3 » , un modele d’association loi 1901 mais géré par des mineurs sous la tutelle d’une personne majeur. Ils rédigent un projet, qu’il vont faire approuver par les habitants de Gagarine avec une pétition de 750 signatures ( Sur un quartier d’environ 800 logements ) . Je rappelle à nouveau qu’ils avaient 16 ans . Tout s’enchaine , ils rencontrent un haut responsable de la mairie de Romainville, ils présentent leurs projets, posent les 25 pages de pétitions signées, posent leurs espoirs et leurs besoins sur la table et s’entretiennent avec ce haut responsable pour savoir si oui ou non …. La rencontre se passe à merveille, peut-être un peu trop, une rencontre 2 semaines plus tard est prévue entre la jeune association et plusieurs haut responsables de la Ville… Le jour-J arrive, les 2 adolescents portent sur eux tout l’espoir et les attentes de leurs générations et des plus jeunes … Vous vous êtes déjà fait recaler de boite de nuit ? Ils pensaient que çà n’arrivait que dans les films .

On est encore loin de l’épilogue mais refermons tout de même cette parenthèse nécessaire . Les années défilent et Gagarine connait chaque année son lot de drame, de destins brisés , d’injustice et de tristesse .

Un soir d’avril 2018 , un repas entre amis au coeur du quartier, une table posée, de la chorba, des bricks, de la salade, de la pizza, du coca-cola, des rigolades et des cris joyeux de ce merveilleux moments entres amis, un thème est posée sur la table sans savoir qui l’a lancé : « Hey l’équipe, c’est la mèrde pour les petits , il faut que les choses changent » l’ensemble du groupe se tourne vers le révolutionnaire de service Monsieur Yassine, le sujet est lancé, la question posé, autour d’un bon repas copieux, verra la naissance du noyau dur de l’association qui depuis n’a toujours pas changer .

L’alignement des planètes

Mois de mai 2018, il fait beau, chacun fait sa vie , chacun se balade dans et autour du quartier .

J’arrive au quartier, un ami me dit « Hey Yassine , il y a quelqu’un de duclos qui veut te parler, tiens son numéro » , l’ambiance au quartier était pesante à ce moment là, je me demandais dans quel genre de galère on m’avait encore mis ..

J’appelle le numéro, au bout du fil, un homme, on échange sur le quartier, sur la ville, sur le monde associatif, il me propose une rencontre entre chaque groupe de chaque quartier de la ville, j’accepte logiquement la proposition .

Quelques jours plus tard, la rencontre se fait , une vingtaine de personnes autour de la table : bas-pays, cachin, trois communes et donc Gagarine. Je connais la plupart des individus qui ont pour la plupart ma tranche d’âge .

On fait le point sur la ville, chacun donne le constat de son quartier, l’un des dirigeants du JARR pose les choses sur la tables, le besoin qu’il y ait une association de jeune sur Gagarine, coïncidence ou hasard ? Je ne veux même pas le savoir, la chose étant que notre association était en cours de création et formation.

Autour d’une jeunesse mis de coté, on s’est senti moins seule, moins renfermé sur nous-mêmes, et quelque chose d’impossible arrivait , les 4 gros quartiers de la ville assis autour d’une table pour parler et s’unir, Unir nos quartiers qui depuis trop longtemps étaient divisés voire confrontés.

Ce n’était pas que des belles paroles, un mois plus tard nous organisâmes la Fête de la Musique édition 2018 : décoration, autorisation, programmation, préparation, sécurité …. Cette fete était notre fête.

L’aventure commence …

Avec la création d’un logo volé sur le net , nous lancions l’association officiellement, les démarches auprès de la ville commençaient pour la mise à disposition de locaux sur le quartier et cette fois-ci on se serait pas fait avoir.

La rencontre s’effectue quelques semaines après et les voyants sont au vert avec une convention signée entre l’association, et par l’intermédiaire de la Maire, avec la ville de Romainville

Tout est aller très vite

Alors que tout se passait pour le mieux, que toute nos demandes auprès de la mairie passaient comme une lettre à la poste, nous étions certes très content mais très méfiant, car comme disait Djamel Debouzze « c’est bizarre c’est beaucoup trop calme .. » nous mêmes nous y avons pas cru. Je passai devant la salle Maryse bastié et je disais à mon ami joaquim  » Je veux cette salle » allala.. Tant d’années de galères pour que les choses se passent en un claquement de doigt. Mais non ce n’était pas un mirage, c’étais bien le cas, après l’espoir et le doute, notre confiance en nous arrivait.

La Baraka

Comme disent les anciens, la bonne intention est plus forte que tout, le fait de vouloir servir la communauté ne peut que vous être bénéfique. Et ne me parlez pas de communautarisme, je parle ici du sens large de communauté, les habitants de Gagarine, de Romainville, du 93 …

Nouvelle G c’est d’abord un groupe d’ami d’enfance, que la tristesse et les décès d’ami ont forgé et réunit. On s’entend pas tous bien c’est vrai mais ce qu’on a vécu, personne ne peut nous le voler, ni le copier, c’est nos vies …

Médium

Depuis le début de notre aventure, c’est un véritable compte de fées, avec l’alignement des planètes s’en suivra l’ensemble de nos démarches et viendra malheureusement par la suite la période de turbulences qu’a connut notre association. Et vous verrez quel problème et quelle décision nous avons prise, est ce qu’elles étaient bonnes ?

La suite au prochain chapitre

FIN

Prochainement : Chapitre 2: zone de turbulence

Laisser un commentaire